La douleur de Manfred Robert McLiam Wilson

manfred

Roman sec et sombre, La douleur de Manfred interroge le peu de réparation que permet la douleur, l’éloignement romantique et le roman.  L’agonie d’un vieillard, le regret de ses violences, ses égoïstes jalousies rendent le personnage de Manfred peu aimable. Pourtant la prose ciselée et sans pose de McLiam Wilson, sans excuser ni justifier son protagoniste, transforme ce récit en un roman captivant.

Lire la suite « La douleur de Manfred Robert McLiam Wilson »

Publicités

Eureka Street Robert McLiam Wilson

robert-mcliam-wilson-eureka-street

Un avis critique sur le roman irlandais de Robert McLiam Wilson, Eureka Street. Le portrait de Belfast et une interrogation sur la façon de réagir à un terrorisme. Une lecture politique et humoristique.

Lire la suite « Eureka Street Robert McLiam Wilson »

D’un projet de carnet de lecture

andremasson-bisononthebrinkofachasm1944

Ici, j’accumule des notes de lectures, brèves et elliptiques. En aucun cas un travail critique. Juste l’amoncellement d’impressions, de citations ou d’idées consignées pour démêler la trame d’une pensée en élaboration.

Carnet de lecture pourtant puisqu’il s’agit de souligner les correspondances entre les lectures. Chaque article est donc publié sous une forme amendée au fil de l’évolution de mes lectures et surtout d’une écriture romanesque dont ce carnet numérique est un à côté.

Bien sûr, comme me le fait penser la lecture de L’été des noyésce projet est d’un égotisme sans fard. Prétention d’un portrait de l’artiste au travail. Pour y échapper pas d’autres recours que d’exposer les sources d’une inspiration espérée variée.

Lire la suite « D’un projet de carnet de lecture »