Le jour où le désert est entré dans la ville Guka Han

le_jour_ou_le_desert-168x264

Récits d’étrangeté tant à soi qu’au monde. Cités esseulées, ensablées, visions oniriques, fantômes d’enfance et de basculements. Dans une langue distanciée, étrange étrangère, Guka Han signe une série de nouvelles où l’inquiétude pointe telle une basse sourde comme si chaque récit était la continuité d’un cauchemar, d’un récit commun. Le jour où le désert est entré dans la ville surprend et submerge par la panique au cœur de toutes ses nouvelles saturées de perte, de séparation et de ce flottement inquiet où nous nous sentons être.

Lire la suite « Le jour où le désert est entré dans la ville Guka Han »

Les hommes d’août Sergueï Lebedev

lebedev

Errance dans l’outre-monde soviétique au lendemain de la chute de l’URSS, aventureuse quête des morts et des redondances historiques pour ce roman qui parvient à donner une vision, à la fois précise et fantastique, de ce passé qui, insidieusement, revient au héros. Sous les dehors d’un roman d’aventure, d’une fausse fresque familiale, Sergueï Lebedev pense l’Histoire de son pays comme un mythe, une version arrangée de la réalité à laquelle, souvent pour le pire, on se laisse prendre. Les hommes d’août ou un miroir, plein de fantômes et d’ombres d’un monde en recomposition.

Lire la suite « Les hommes d’août Sergueï Lebedev »

Au pays qui te ressemble Lisa Ginzburg

au_pays_qui_te_ressemble_cmjn-168x264

Dans une langue d’une précision analytique et d’une sensualité rythmée car éperdue, Lisa Ginzburg met en scène « cette dimension d’éloignement continu ». Au pays qui te ressemble laisse ainsi entendre la construction de l’amour au moment de sa perte mais surtout à documenter un réel qui échappe, un Brésil démon dansant et un rapport toujours difficile à l’implication personnelle dans cette histoire d’amour fatal avec Ramos où elle croit saisir l’authentique.

Lire la suite « Au pays qui te ressemble Lisa Ginzburg »

La capitale Robert Menasse

la_capitale-168x264

Comment se constitue une histoire ? Comment et pourquoi s’assemblent des individus ? À travers une réflexion à la satirique finesse sur l’Europe et ses hilarantes errances bureaucratiques, Robert Menasse répond par une mise en scène, et son impossible instrumentalisation, de la mémoire, ses mensonges individuels et ses arrangements collectifs. La capitale virevolte alors d’un personnage à l’autre, d’une constitution langagière de nos intériorités à la novlangue globalisée et bureaucratique.

Lire la suite « La capitale Robert Menasse »

Après l’éternité Maxime Ossipov

ossipov

Récits de nos destins, de nos mensonges, de leurs mémoires, à l’ombre d’une guerre innommée, face à une reconstruction étatique chaotique, Après l’éternité ou une vision fragmentée et agencée de la Russie aujourd’hui. Avec un style délicatement ironique, sensible et habité de réminiscences littéraires, Maxime Ossipov assemble ses récits comme autant de visages de notre inquiétude commune.

Lire la suite « Après l’éternité Maxime Ossipov »