Le cri de l’aurore Hoai Huong Nguyen

arton2699-6b638.jpg

Élégie amoureuse de l’emprisonnement, convocation par correspondance de l’absence, précision et simplicité des émotions et de leurs sensations ainsi retranscrites. Sous ses allures de conte, temps effacé et pays imaginaire, Hoai Huong Nguyen navigue dans un merveilleux épistolaire où l’absence capture l’inchangé.

Lire la suite « Le cri de l’aurore Hoai Huong Nguyen »

Publicités

Saltimbanques François Pieretti

arton2697-9a33e

S’approprier la perte, retrouver l’ardente insouciance de la jeunesse, regagner l’attrait de son spectacle, s’inventer une histoire. Saltimbanques raconte la mort d’un frère, les détours d’un deuil impossible par la peine en apparence injustifiée qu’elle suscite. François Pieretti joue des flottements de son narrateur dans une fine évocation de l’absence.

Lire la suite « Saltimbanques François Pieretti »

Une jeune fille perdue dans le siècle à la recherche de son père Gonçalo M. Tavares

51UHhw+WuGL._SX195_.jpg

Quelle représentation, concrète, physique, donner au temps ? Il semble que ce soit l’une des questions centrales de ce roman d’une belle étrangeté. À travers des rencontres éperdues, toujours d’une sourde angoisse, Une jeune fille perdue dans le siècle à la recherche de son père revient sur la mémoire du vieux vingtième siècle. L’univers romanesque de Gonçalo M Tavares livre à nouveau son irréductible étrangeté dans une prose transparente et à travers une allégorie qui résiste aux interprétations trop simples.

Lire la suite « Une jeune fille perdue dans le siècle à la recherche de son père Gonçalo M. Tavares »

Hotel Waldheim François Vallejo

005504629

Et si notre mémoire ne survenait que quand « queqchose » nous expulse de son confort fugitif ? Avec une intrigue délicieusement piégeuse, Hôtel Waldheim pose cette hypothèse dans une reconstruction sensible, incarnée et inquiète. François Vallejo dans une prose limpide interroge les différentes traductions de nos souvenirs et surtout leurs indomptables instrumentalisations.

Lire la suite « Hotel Waldheim François Vallejo »

Perdu en chemin Ruth Kluger

Electre_979-10-97417-17-8_9791097417178.jpeg

Récit chapitré de l’autobiographie d’une survivante, prose enlevé d’une émancipation surtout de ce statut de victime. Avec un goût toujours certain de la polémique – quand l’intransigeance dessine une intenable posture de vérité – Ruth Klüger associe sa judéité à la condition féminine. Perdu en chemin dresse le portrait de la pitoyable Amérique des années 50 mais aussi du minable monde académique et du non moins méprisable univers des Lettres.

Lire la suite « Perdu en chemin Ruth Kluger »