Tempêtes Andrée A. Michaud

91kMFwtJVbL

La source de toutes nos peurs, l’origine de toutes nos solitudes, la panique indéfinie de l’extérieur, l’angoisse des perturbations naturelles. Dans deux monologues solipsistes, qui entremêlent leurs motifs et leurs silhouettes plutôt que de véritablement s’expliquer, Andrée A. Michaud écrit un roman sur la peur léguée par les lieux. Dans son atmosphère irrespirable, dans sa claustration flippante, Tempête décrit une psychologie de ce qui nous dépasse dans un récit haletant où, sans jamais imposer une explication logique, peu à peu se dévoile l’inconnu en nous-mêmes.

Lire la suite « Tempêtes Andrée A. Michaud »

Où les roses ne meurent jamais Gunnar Staalesen

9782072841330-475x500-1

Le simple plaisir de retrouver Varg Veum, accroché à son Aquavit, de se laisser à nouveau prendre par l’efficacité sans un mot de trop des polars de Gunnar Staalesen. Sans fioriture mais avec un vrai sens de l’observation sociologique et historique, Où les roses ne meurent jamais use de tous les codes du polar pour une lecture des plus appréciables.

Lire la suite « Où les roses ne meurent jamais Gunnar Staalesen »

Le jardin Hye-Youg Pyun

51MuBh7SxfL._SX342_BO1,204,203,200_

Dans un roman concis, où l’intrigue révèle insidieusement ses pièges, Hye-Young Pyun offre le décalage décisif d’une vision du monde radicalement différente après un accident de voiture qui laisse le narrateur lourdement handicapé. Avec un vrai plaisir pour le lecteur Le jardin dévoile peu à peu les circonstances de cet accident, les responsabilités de chacun puis la vengeance lentement mise en place. Dans un style à la transparence dépouillée, toujours tendue vers une résolution parfaitement flottante, Hye-Young Pyun dépeint aussi l’horreur normative de la société coréenne.

Lire la suite « Le jardin Hye-Youg Pyun »

Danses du destin Michel Vittoz

61vyRIAZbBL

Le destin, le hasard dans cette épure de polar métaphysique. À travers le point de vue de chacun des acteurs de son intrigue fatale et rythmée, réduite à la succession de pronoms personnels, Danses du destin interroge nos choix souvent maladroits avant que d’être malheureux. Mais à cette trame théâtrale Michel Vittoz adjoint une véritable histoire policière à l’ancienne. Le roman devient alors le portrait d’une manipulation et de cette crapulerie étatique qui survit après la seconde guerre mondiale. Le style sec et poisseux nous en rend parfaitement l’atmosphère.

Lire la suite « Danses du destin Michel Vittoz »

Il était une fois dans l’Est Arpad Soltész

41j0dE1bLmL._SX349_BO1,204,203,200_

Du noir, brutal et sec, sans concession pour la société slovaque gangrenée par une corruption généralisée. Virevoltant dans une violence partagée par tous les personnages, Il était une fois dans l’Est ou le récit d’un ratage dégueulasse puis d’une revanche comme ultime rebondissement. Arpád Soltész joue de son intrigue emmêlée, de ses très brusques changements de points de vue et de personnage en virtuose. On se laisse happer par la très grande noirceur de cette histoire de trafic d’être humain.

Lire la suite « Il était une fois dans l’Est Arpad Soltész »