Paix à leurs armes Oliver Bottini

Paix-a-leurs-armes

Dans Paix à leurs armes, Oliver Bottini mélange avec maîtrise le thriller, la complexité du roman d’espionnage mais aussi, grâce aux armes du polar, le portrait d’une société, allemande et algérienne. Dans ce récit à la froideur rythmée,  la corruption et faux-semblant deviennent un ressort d’une intrigue complexe et captivante.

Poursuivre la lecture de « Paix à leurs armes Oliver Bottini »

Vérité Peter Temple

Peter-Temple-Vérité1.png

Vérité de Peter Temple est un polar caniculaire. Avec une vraie sécheresse donc, son récit trace le portrait sans fard d’une Australie peu attrayante.  Une enquête embrouillée, les souvenirs et les erreurs du commissaire Stephen Villani font de ce roman un miroir complexe de notre peu aimable humanité.

Poursuivre la lecture de « Vérité Peter Temple »

Comment j’ai trouvé un boulot Jim Nisbet

nisbet

Comment j’ai trouvé un boulot ? ou le roman noir dans son meilleur. Jim Nisbet parvient à y glisser une vraie drôlerie, celle d’une vision acerbe de la société. Par une écriture toujours inventive, d’une belle précision mais sans perdre de vue la fantaisie, Comment j’ai trouvé un boulot ? est un grand roman. Poursuivre la lecture de « Comment j’ai trouvé un boulot Jim Nisbet »

L’enfer est au bout de la nuit Malcom Mackay

mackay

L’enfer est au bout de la nuit est un roman noir dont l’intrigue est aussi sombre et complexe que son personnage principal. Par cette victime d’une guerre de succession dans une organisation mafieuse de Glasgow, Malcom Mackay nous livre une tragédie sans la moindre rédemption.

Poursuivre la lecture de « L’enfer est au bout de la nuit Malcom Mackay »

Prendre les loups pour des chiens Hervé Le Corre

lecorre

Avec Prendre les loups pour des chiens, Hervé Le Corre signe un excellent roman noir au désespoir dépouillé. Un livre d’atmosphère, poisseuse comme un été sans fin, qui entraîne le lecteur dans une sobre intrigue contée avec la maîtrise d’un style sec.

Poursuivre la lecture de « Prendre les loups pour des chiens Hervé Le Corre »