À couper au couteau Kris Nelscott

Electre_978-2-8159-2916-5_9782815929165

Second volume des péripéties de Smokey Dalton, toujours emporté dans les sanglants événements d’une Histoire américaine perçue de son côté noir, toujours porté par une écriture au rythme décisif, À couper au couteau se révèle un grand roman noir, captivant pas seulement par sa singulière perception de la Convention, et sa répression, des démocrates à Chigaco lors de l’été 1968.

Lire la suite « À couper au couteau Kris Nelscott »

Publicités

Le printemps du commissaire Ricciardi

lc3a9tc3a9-du-commissaire-ricciardi

Deuxième épisode de cette série aux charmes intangibles et incarnés, Le printemps du commissaire Ricciardi interroge avec finesse et empathie la beauté et le destin. Admirable portraitiste de Naples sous le fascisme, Maurizio de Giovanni multiplie les personnages pour nous captiver par sa capacité à capturer une atmosphère dans ses nuances et dans sa pesanteur sociale.

Lire la suite « Le printemps du commissaire Ricciardi »

Les doigts rouges Keigo Higashino

9782330097288.jpg

Les polars de Higashino offrent toujours une mécanique minimaliste plutôt fascinante. Les doigts rouges, relativement bref, nous emporte dans une catastrophique fausse mise en accusation qui sert de prétexte à Higashino pour interroger le partage d’une responsabilité  familiale.

Lire la suite « Les doigts rouges Keigo Higashino »

Là où meurent les rêves Mukoma Wa Ngugi

La-ou-meurent-les-reves.jpg

De Madison à Nairobi, de la question raciale aux manipulations humanitaires. Dans une langue dépouillée, avec une violence excessive dans sa prétention à la justice, Là où meurent les rêves offre une vision sans apprêt d’un Kenya entêtant, obstinément « authentique » et d’une Amérique égarée dans ses bons sentiments. Wa Ngugi signe ici un livre très sec et divertissant.

Lire la suite « Là où meurent les rêves Mukoma Wa Ngugi »

Dr. Knox Peter Spiegelman

005451418.jpg

Dans une prose très noire, Peter Spiegelman livre un point de vue saisissant sur Los-Angeles : sa pauvreté et sa violence ; sa richesse et ses magouilles. Son héros éponyme, médecin dans un dispensaire au bord de la faillite, transforme son altruisme en folie égoïste. En dépit d’une violence encombrante, Dr. Knox se révèle un subtil roman noir quand il ne se laisse pas happer par les affres du thriller trop efficace. Rythme et précision du trait en font une lecture passionnante.

Lire la suite « Dr. Knox Peter Spiegelman »