Extrêmement fort et incroyablement près Jonathan Safran Foer

foer.jpg

En dépit d’audaces formelles et typographiques agaçantes sans doute d’avoir été trop imitées ensuite, Extrêmement fort et incroyablement près illustre une nouvelle fois la capacité du grand roman américain de s’emparer de l’histoire contemporaine. Mais Safran Soer ne nous livre ici pas uniquement le roman du Onze septembre mais davantage celui, plus universel, de l’espacement entre nos mots. Une très fine interrogation sur nos capacités à affronter la disparition.

Lire la suite « Extrêmement fort et incroyablement près Jonathan Safran Foer »

Publicités

Le collectionneur d’herbe Francisco José Viegas

 

le-collectionneur-OK-01.jpg

Sous une trame policière tenue, Le collectionneur d’herbe se présente comme un roman sur la mémoire. Dans une langue à l’invention limpide, Francisco José Viegas procède par strates. Le collectionneur d’herbe entasse les détails, toujours d’une précision palpable, où peu à peu se dévoile le rapport singulier entretenu par chaque personnage avec son passé. Du communisme aux colonies, avec une ambition éminemment littéraire, Le collectionneur d’herbe est un roman magnifique, mélancolique et ironique.

Lire la suite « Le collectionneur d’herbe Francisco José Viegas »

Les bûcherons Roy Jacobsen

bucherons.jpeg

Roman d’un dépouillement allégorique, récit intelligent sur l’ambivalence des comportements en temps de guerre, discret hommage à l’héroïsme ordinaire et maladroit, Les bûcherons combine tout ceci. Roy Jacobsen sait nous plonger dans son conte, raconté par un idiot pour, justement, au-delà du bruit et de la fureur d’un épisode ici peu connu, signifier quelque chose. Un bref roman marquant par, une fois refermé, la persistance de son imaginaire.

Lire la suite « Les bûcherons Roy Jacobsen »

Les envoûtés Witold Gombrowicz

9782070411757

Sous ses allures de roman-feuilleton, de récit rocambolesque aux rebondissements rythmés, de roman noir paré d’une inquiétude fantastique, Les envoûtés annonce les obsessions de Gombrowicz. Des doublures du moi au cauchemar de la ressemblance, Gombrowicz interroge les motivations de nos comportements. On se laisse prendre à cette lecture dont  même les doubles fonds sont trompeurs.

Lire la suite « Les envoûtés Witold Gombrowicz »

Le sel Jean-Baptiste Del Amo

sel

Jean-Baptiste del Amo s’impose ici comme un des plus purs stylistes de la langue française. Sa langue tranchante révèle dans Le sel l’isolement en îlot dans lequel confine la famille, ses ressentiments, ses haines mais aussi ses reconstructions et ses reproductions d’un comportement honni. Un roman lumineux, âpre mais qui, par instant, surprend la beauté de nos sensations.

Lire la suite « Le sel Jean-Baptiste Del Amo »