Une fois (et peut-être une autre) Kostis Maloùtas

CVT_Une-fois-et-peut-etre-une-autre_286

Les avatars de l’inspiration, les hasards de la création, l’auteur et ses doubles. D’un point de départ faussement saugrenu (deux écrivains écrivent à distance exactement le même livre), Kostis Maloùtas dessine un portrait, ironique et empathique, du romancier, du critique et de l’éditeur. Une fois (et peut-être une autre) parvient à jouer des vertiges de sa construction, des attentes du lecteur pour mieux interroger la pratique romanesque.

Lire la suite « Une fois (et peut-être une autre) Kostis Maloùtas »

Publicités

De pierre et d’os Bérengère Cournut

de-pierre-et-dos

Des visions et leurs chants, les saisons et leur fuite, les errances d’une femme dans la société inuit dont Bérengère Cournut capture enchantements, pensée magique et l’âpreté. Sous ses allures de conte, sous une plume où le merveilleux et le tragique sont toujours à hauteur de femme, De pierre et d’os dessine un récit d’initiation où poésie et prise de langue offrent une autre appréhension du monde.

Lire la suite « De pierre et d’os Bérengère Cournut »

La vitesse des choses Rodrigo Fresan

41tLJvmsv+L._SX360_BO1,204,203,200_

Des histoires de fantômes, de mémoires, de début de fin du monde, de monstres, d’écrivains légendaires, de fiction devenues réalité à moins que ce ne soit l’inverse. Dans une série de nouvelles, d’instantanées et d’épiphanies, de déclarations théoriques contradictoires, Rodrigo Fresán signe un texte captivant, saturé d’écho et de coïncidences. La vitesse des choses est l’un de ses livres-monde dont une seule lecture ne suffit à capter les interprétations plurielles et changeantes. À découvrir de toute urgence.

Lire la suite « La vitesse des choses Rodrigo Fresan »

Pourquoi les hommes fuient Erwan Larher

1507-1

Les variables de la fuite, les variations de sa propre histoire pour dire les désordres du monde et la faiblesse des hommes. Pourquoi les hommes fuient ? se révèlent le récit d’une trahison au sein d’un groupe punk dans le Tour de la fin de siècle, l’histoire d’une quête de paternité possiblement double comme le réel à géométrie variable auquel se confronte Jane, incarnation plénière et faillible de l’époque. Erwan Larher livre ici un roman d’une composition à la fois complexe et limpide mais surtout porté par une écriture pleine d’éclats, de beauté et de fuite.

Lire la suite « Pourquoi les hommes fuient Erwan Larher »

Malgré tout la nuit tombe Antônio Xerxenesky

Malgre-tout-la-nuit-tombe

À l’orée de la dépression, l’ombre du fantastique. Avec une certaine ambiguïté, tant sur le plan politique que celui de la dénonciation d’une génération prétendument perdue, Malgré tout la nuit tombe nous plonge dans l’apparition des ombres, dans un ésotérisme présenté comme une quête de réponses. Malgré un style plutôt plat, de se vouloir contempteur d’une époque, Antônio Xerxenesky parvient à transmettre la panique et sa dévorante incertitude.

Lire la suite « Malgré tout la nuit tombe Antônio Xerxenesky »