Laidlaw William McIlvanney

laidmaw.jpg

Ce premier volet de la trilogie consacrée au si atypique inspecteur Laidlaw brille par la pertinence des réflexions de son protagoniste toujours aussi dubitatif et désespéré. Dans une prose admirable, frappante et fine, McIlvanney nous présente finement son héros et surtout sa sympathie pour tous ceux qu’il doute de pouvoir comprendre et approche ainsi sans jamais les catégoriser. Décidément un immense nom du polar.

Lire la suite « Laidlaw William McIlvanney »

Publicités

Le jardin des Sept Crépuscules Miquel de Palol

couv21542909.gif.jpeg

De cette multiplicité de récits enchâssés se dégage un sombre enchantement. Avec une intrigue construite sur le doute, les mensonges et surtout la difficulté de jauger la véracité d’une histoire, Le jardin des Sept crépuscules livre une très belle interprétation  de l’arrangement des récits dans notre vie. Miguel de Palol se révèle un grand écrivain par sa capacité à nous emporter dans son très ample et complexe roman.

Lire la suite « Le jardin des Sept Crépuscules Miquel de Palol »

Au bout des docks Sean Burke

burke

Roman très noir où la violence n’est que l’apparence de cette noirceur, Au bout des docks déploie une intrigue complexe où chaque rebondissement éclaire surtout une parfaite maîtrise narrative. Entre apitoiement et pulsions destructrices, les errances de Farrisey – le héros de cette balade désespérée sur les docks de Cardiff – instille, dans le spectacle de leur pessimisme, de subtiles interrogations.

Lire la suite « Au bout des docks Sean Burke »

Chaos Mathieu Brosseau

72dpi-chaos_plat1-963dee39332c7e194a0011ffb9d21bca-834f7

Prose poétique hallucinée, aux confins de la folie, sur la gestation et la gémellité, Chaos intime un flux verbal, et sonore, plein de résonances et de « revenances. ». L’écriture de Mathieu Brosseau, somptueuse et pleines de discordantes assonances, porte dans le flux de consciences moins dérangées que dérangeantes.  Une très belle, mais ardue, découverte.

Lire la suite « Chaos Mathieu Brosseau »

Sauve qui peut (la révolution) Thierry Froger

 

Froger.jpg

Roman superbe et surprenant où la confusion avec son sujet touche au sublime. Son titre l’indique Sauve qui peut (la révolution) se révèle un exercice d’admiration au cinéma de Jean-Luc Godard, une pratique d’imitation tant ce livre ressemble aux films de J-L.G : désinvolte et profond, travaillant le motif d’histoires entremêlées et confondues. Thierry Froger signe ici un objet « littéraire » tant son écriture est d’une rare qualité et amalgame les langues de la Révolution Française et celle plein de faciles paradoxes de J-L G.

Lire la suite « Sauve qui peut (la révolution) Thierry Froger »